Vous avez sûrement un jour ou l’autre rendu le temps responsable de votre mal de tête, de votre migraine, de vos douleurs articulaires ou plus généralement de votre mal-être passager. Faut-il toujours attribuer ces affections aux caprices météorologiques? Certainement pas, mais le fait est que certaines personnes sont effectivement plus sensibles que d’autres aux variations du temps.

Chaque individu réagit au variation du temps, le plus souvent sans s’en rendre compte, car l’organisme doit continuellement, et le plus souvent imperceptiblement, s’adapter aux variations des conditions extérieures. Le temps ne rend pas malade, mais il suscite des réactions sur les corps sensibles ou affaiblis. qui n’arrivent pas facilement à s’adapter et qui le manifestent pas une diminution du bien-être. Les symptômes typiques sont la fatigue, l’abattement, la diminution de la concentration, les inquiétudes, la nervosité, la susceptibilité, l’irascibilité, des troubles du sommeil, des maux de tête, des états dépressifs, des douleurs à d’anciennes fractures ou d’anciennes cicatrices, pourtant bien guéries.

L’acteur le mieux connu dans notre pays pour éveiller des symptômes de sensibilités au temps est certainement le foehn. Il est responsable de bien des perturbations physiques et psychiques. Les réactions sont toutefois variées. Certains se sentent éteints, fatigués, abattus, déconcentrés et déprimés, alors que d’autre sont stimulés, excités et dorment mal. D’autres encore souffrent de maux de tête, de migraines, de palpitation cardiaques ou même d’attaque. le nombre d’accidents ou de suicides peut augmenter.

 

Prévision de la sensibilité au temps

La prévision sur la sensibilité du temps devrait pouvoir aider les personnes touchées à mieux réaliser, comprendre et gérer ses propres réactions. Le but n’est pas d’inquiéter les gens, mais plutôt de les aider à ne pas, certains jours, surestimer leurs capacités et faire preuve de tolérance vis-àvis de leur congénères.

Les prévisions de sensibilité au temps reposent d’une part sur des modèles numériques, comparables aux modèles utilisés pour les prévisions météorologiques, et d’autre part sur les études d’occurrence des symptômes. Les situations météorologiques sont réparties en plusieurs classes, pour lesquelles il a été reconnu, sur des bases statistiques, l’apparition de certains symptômes spécifiques. Il va de soi que dans des cas particuliers, les symptômes sont différents, car les réactions de l’organisme à des situations météorologiques déterminées peuvent être très personnels.

Nous sommes intéressés de savoir si notre modèle de prévision concorde ou non avec ce que vous avez ressenti. Si donc vous êtes météosensibles et que vous avez accumulé une certaine expérience avec nos prévisions, nous vous saurions gré de nous la communiquer à l’adresse biomet@meteosuisse.ch.