Bonjour Docteur vous êtes bien spécialiste en rééducation pour les problèmes du coeur ♥ (dans le sens physiologique bien sûr!) et en médecine du sport?

Oui, c’est cela.

Pourriez-vous nous parler de ce qu’apporte l’usage de la petite reine à notre santé ?

Avec plaisir.

Le vélo constitue, avec la marche, la natation et la danse, une excellente forme d’exercice physique d’endurance. Dans nos sociétés, où le niveau d’activité physique a diminué de façon importante, le cyclisme constitue un moyen simple et facilement accessible de maintenir la forme physique et obtenir des effets bénéfiques pour notre santé. La pratique du vélo entraîne une sollicitation de toutes les parties du corps, et plus spécialement des cuisses et des mollets.

C’est intéressant, le cyclisme fait donc aussi travailler le reste du corps ?

Les bienfaits physiques de cette activité physique s’exercent en effet sur l’ensemble de l’organisme, mais plus particulièrement sur le coeur, les poumons, les muscles et les os. Et sans les heurts pour les articulations que produit par exemple la course à pied.

Et si vous nous parliez plus en détail de tous ces bienfaits ?

Muscler le coeur ! ! !

Le premier bénéficiaire est le coeur. Pratiqué de manière régulière, le vélo est un moyen de prévention efficace des maladies cardiovasculaires, qui sont actuellement une cause principale d’hospitalisation, voire de décès. Grâce à l’entraînement, le coeur travaille mieux et distribue plus de sang et d’oxygène aux muscles et aux organes. Sa fréquence de battement devient alors plus basse au repos.

Un coeur musclé travaille plus longtemps sans défaillance et récupère plus vite après l’effort.

Comment régler son effort en fonction de ses propres capacités?

Vous pouvez pour cela déterminer votre fréquence cardiaque maximale, à l’aide de cette simple formule:

220 – votre âge = fréquence cardiaque maximale (FCM)

Par exemple, si vous avez 40 ans, votre FCM sera de 180. Travailler à environ 70% de cette valeur vous permettra d’améliorer votre condition physique et votre endurance. En pratique vous devriez à certains moments de votre entraînement prendre votre pouls au poignet, compter le nombre de battements pendant 15 secondes et multiplier par 4 pour obtenir la fréquence cardiaque par minute.

D’autres bénéfices, peut-être ?

Tout est dans la circulation mesdames monsieurs

Lors de la pratique d’une activité en endurance, la circulation du sang vers les muscles et les organes est facilitée grâce à la dilatation des vaisseaux sanguins, et l’élasticité des artères est meilleure. On peut aussi observer une baisse de la tension artérielle après l’effort, baisse qui peut persister plusieurs heures. Les personnes souffrant de lourdeurs de jambe constatent une diminution de leurs symptômes, car le pédalage améliore aussi la circulation veineuse. En travaillant, les muscles du mollet compriment les veines et poussent le sang qu’elles contiennent vers le coeur.

Et les poumons ?

Tiens, j’allais vous en parler

Pendant un exercice physique en général, la respiration est plus profonde et plus efficace qu’au repos.

Entretenez le dos et les articulations

C’est juste, vous m’avez parlé du squelette aussi.

Oui effectivement, l’inactivité raidit et fragilise tendons, ligaments, os et articulations. Lors de la pratique d’une activité physique régulière, la solidité des os est augmentée, car pendant le mouvement, les muscles tirent sur les os ce qui stimule la formation osseuse! De surcroît, muscles et ligaments deviennent plus souples et plus puissants. Sur un terrain régulier, le vélo fait travailler les articulations des membres inférieurs (hanches, genoux, chevilles) sans avoir à supporter le poids du corps.

Donc, sans heurts ni dégâts, comme relevé précédemment.

C’est bien, vous suivez 😉

Et encore…

Parce qu’il y a encore d’autres bénéfices ?

L’activité favorise l’entrée du glucose dans les cellules et permet ainsi de diminuer l’excès de sucre dans le sang et les besoins en insuline (par exemple, cela permet aux diabétiques de prendre moins de médicaments). Dans ce type d’activités, l’organisme puise son énergie dans les réserves de graisses. Diverses études ont montré une baisse du mauvais cholestérol et des triglycérides, tandis que le bon cholestérol s’élève.

L’exercice physique est un bon moyen de brûler les calories. En pédalant tranquillement sur un vélo, un adulte brûle 4 à 5 calories par minute, soit 3 à 4 fois plus qu’au repos. Ainsi, même à un rythme tranquille et sur un court trajet, la pratique du vélo constitue un exercice physique non négligeable.

Comment garder un corps en bonne forme et avec de belles formes en quelque sorte, mais comme disaient les latins “Mens sana in corpore sano”.

Et l’esprit dans tout ça ?

C’est aussi bon pour le moral!

L’activité physique apporte un réel bienfait psychique. La détente suivant l’effort physique diminue la tension nerveuse et l’anxiété qui sont à l’origine du stress. Une bonne condition physique permet en outre d’avoir une meilleure confiance en soi.

L’activité physique entraîne la production d’endorphines, substances produites par certaines cellules du cerveau, qui ont des propriétés calmantes et euphorisantes, procurant ainsi une sensation de détente psychique et de bien-être.

Le sport est un bon somnifère (à condition de ne pas le pratiquer juste avant d’aller se coucher, bien sûr)! Une bonne randonnée laisse une sensation de fatigue physique agréable en éliminant les conséquences du surmenage et du stress, facilitant ainsi un sommeil sain et réparateur.

D’accord, mais c’est pour les sportifs, le cyclisme ?!

C’est une activité pour tous les âges

Les adultes actifs ne sont pas les seuls bénéficiaires : la pratique régulière du vélo favorise le développement harmonieux de l’enfant et de l’adolescent, tant au plan physique que psychologique. Quant aux seniors ” qui bougent “, ils restent plus longtemps autonomes. Les fonctions neurologiques (équilibre, adresse, vigilance) sont maintenues plus longtemps à leur maximum, et la perte de force musculaire est retardée. Si l’activité physique n’empêche pas la survenue de maladies, elle permet d’éviter l’enraidissement et les limitations articulaires que l’on constate vers la cinquantaine chez la plupart des individus.

Le déclin fonctionnel du corps qui se produit entre 30 et 70 ans est relié en partie à un style de vie sédentaire et non uniquement au processus de vieillissement lui-même.

Maintenant, je suis convaincu, je m’achète un vélo. Je commence tout de suite. A moi les cols alpins et le Tour de Romandie.

Pas si vite !

Comment et à quel rythme ?

Si vous n’avez pas pratiqué d’activité physique depuis de nombreuses années un bilan médical s’impose avant de commencer votre entraînement. Lors de la première sortie, optez pour un terrain plat. Ne roulez pas trop vite, ni trop longtemps. N’oubliez pas de vous échauffer et de démarrer doucement. L’effort fait transpirer et donc déshydrate. Si votre effort est prolongé, pensez à boire régulièrement. Et enfin, pour faciliter la récupération, quelques exercices d’étirement seront fort appréciés par votre organisme.

Pour que la pratique du vélo-loisir soit du vélo-plaisir, le bon rythme à suivre est le vôtre.

Mais surtout, bougez, quelle que soit l’activité ou le sport, car rappelez-vous:

Personne n’est en assez bonne santé pour se permettre d’être sédentaire !
(citation du Dr Jean-Pierre de Mondenard, médecin du sport)

En résumé:

Voici quelques effets positifs de l’exercice physique :

  • Muscles Développe la force et la résistance
  • Système respiratoire Développe la capacité pulmonaire
  • Développe les muscles respiratoires
  • Bénéfique pour l’asthme, la bronchite
  • Protection des affections coronariennes Améliore la fréquence cardiaque
  • Meilleur rapport entre bon et mauvais cholestérol
  • Diminue la tension artérielle
  • Diminue l’obésité
  • Ostéoporose Diminue le risque d’ostéoporose
  • Métabolisme Active le métabolisme
  • Améliore la tolérance au sucre
  • Santé psychique Action favorable sur l’humeur
  • Augmente la confiance et l’estime de soi
  • Effet bénéfique sur l’anxiété
  • Diminue le stress

Dr Stefania Sereni Keller
(avec l’aide de Patrick dans le rôle du Candide)
Votre Dr Cyclo